Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments 2020

Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments 2020
La deuxième édition de la Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments (JISSA) a été célébrée le 7 juin 2020. L’objectif ? Attirer l’attention et inspirer des actions concrètes en matière de prévention, de détection et de gestion des risques d’origine alimentaire. Une journée particulière l’Institut Carnot AgriFood Transition qui contribue chaque jour de l’année à cette sécurité sanitaire des aliments et donc à la santé humaine.

C’est à l’initiative de l’Organisation Mondial de la Santé que la journée du 7 juin est l’occasion de mettre en un coup de projecteur sur la sécurité alimentaire. Dans nos pays riches, cette réalité semble couler de source. Pourtant, avec 600 millions de cas de maladies d’origine alimentaire par an, selon les estimations, les aliments impropres à la consommation représentent une menace pour la santé humaine et les économies et touchent de manière disproportionnée les personnes vulnérables et marginalisées, notamment les femmes, les enfants, les populations en proie à des conflits et les migrants.

Et même dans les pays développés et en développement, on estime que 3 millions de personnes meurent chaque année de maladies d’origine alimentaire ou hydrique, et que des millions d’autres tombent malades. Si la nourriture est source d’énergie, de santé et de bien-être pour l’humain, elle est aussi, dans un monde de plus en plus complexe et interconnecté, une menace si les normes et les réglementations ne sont pas scrupuleusement respectés.

Les Nations Unies mettent la sécurité sanitaire des aliments sur la table

La sécurité alimentaire est essentielle pour atteindre plusieurs des objectifs de développement durable (ODD), c’est pourquoi les Nations Unies lui consacre, pour la deuxième fois, une journée. Il s’agit d’attirer l’attention, d’aider à prévenir, de détecter et de gérer les risques d’origine alimentaire. Des considérentions qui bien connues par les composantes de l’Institut Carnot AgriFood Transition comme l’ANSES, le LUBEM, ADRIA développement ou ACTALIA notamment… Les aliments sûrs contribuent à la prospérité économique et à dynamiser l’agriculture, l’accès au marché et le développement durable.

Voici les différents points mis à en avant par l’OMS :

  • Faim « zéro » : Il n’y a pas de sécurité alimentaire sans sécurité sanitaire des aliments. L’éradication de la faim signifie que tout le monde ait accès à une quantité suffisante d’aliments sûrs et nutritifs pendant toute l’année.
  • Bonne santé et bien-être : La sécurité sanitaire des aliments a un impact direct sur la santé et l’apport nutritionnel des personnes. Les maladies d’origine alimentaire peuvent être évitées.
  • Consommation et production responsables : Lorsque les pays renforcent leurs capacités réglementaires, scientifiques et technologiques afin de s’assurer que les aliments soient sûrs et de la qualité attendue tout au long de la chaîne alimentaire, ils s’orientent vers des modèles de production et de consommation plus durables.
  • Partenariats pour la réalisation des objectifs : Un monde globalisé, où les exportations de produits alimentaires représentent actuellement plus de 1600 milliards de dollars EU par an et des systèmes alimentaires complexes, exige une coopération internationale entre tous les secteurs afin de garantir que les aliments soient sûrs. La sécurité sanitaire des aliments est une responsabilité partagée au sein des gouvernements, industries agroalimentaires, producteurs et consommateurs.

À travers le thème « La sécurité sanitaire des aliments, c’est l’affaire de tous », la campagne vise à promouvoir la sensibilisation à la sécurité alimentaire mondiale et invite les pays et les décideurs, le secteur privé, la société civile, les organisations des Nations Unies et le grand public à agir. La sécurité sanitaire des aliments : c’est l’affaire de tous !