Innover pour des aliments de qualité

Innover pour des aliments de qualité


Innover pour des aliments de qualité

Dans un contexte fortement concurrentiel, il est essentiel pour les entreprises des secteurs agricoles, aquacoles et agroalimentaires de se démarquer. Leurs produits doivent sans cesse évoluer pour apporter toujours plus de bénéfices aux consommateurs. Le paramètre du coût ne semble pas le plus pertinent pour les entreprises occidentales qui orientent alors leur stratégie vers des produits alimentaires aux qualités nutritionnelles et gustatives supérieures.

AgriFood Transition les accompagnent dans cette démarche en mettant à leur disposition l’expertise scientifique à travers des contrats de

  • R&D dans les domaines suivants :
  • R&D des productions végétales (dont sélection et nutrition des plantes),
  • R&D des productions animales (dont sélection, alimentation et bien-être),
  • R&D des productions aquacoles (dont sélection et aquaculture multi-trophique),

 

Autour de l’aliment

L’innovation porte également sur l’environnement direct de l’aliment, c’est-à-dire son emballage, son transport, son stockage, la chaîne du froid. La complémentarité des unités qui composent AgriFood Transition permet à ses équipes d’accompagner les besoins des entreprises sur l’ensemble de ces étapes.

On parlera alors d’éco-conception en vue d’atteindre un haut niveau de performance économique et environnementale.

AgriFood Transition permet à ses clients de :

  • bénéficier des meilleurs savoir-faire en termes d’éco-conception des produits et des emballages,
  • bénéficier des meilleurs procédés de transformation réduisant au maximum les impacts environnementaux et performants économiquement,
  • pouvoir accéder à des marchés tests grâce aux plateformes de productions pilotes tant pour les produits animaux que végétaux, terrestres ou aquatiques, avec des technologies conventionnelles ou des biotechnologies alimentaires,
  • bénéficier du conseil et du support des meilleurs experts dans ces domaines pour déployer ces technologies dans ses propres unités de production.

 

Innover et valoriser

L’innovation autour des aliments, ce peut être également l’éco-valorisation de coproduits. Les déchets alimentaires concernent  tous les producteurs agricoles et aquacoles, mais aussi les industriels de l’agro-alimentaire et la distribution alimentaire.

La production et la transformation de produits alimentaires génèrent des déchets correspondant aux parties non intégrées dans les produits finaux, aux rebuts, aux surplus de production et de transformation, aux invendus et enfin aux déchets alimentaires ménagers.

Les experts de la FAO estiment à 30% le pourcentage de la production alimentaire mondiale perdue ou gaspillée dans le monde.

Ce gisement important doit être valorisé à des fins alimentaires et non-alimentaires, par des procédés conventionnels ou biotechnologiques. Il y a là des enjeux d’économie circulaire, d’augmentation de la valeur ajoutée et de réduction des impacts environnementaux.

Tout d’abord, AgriFood Transition oriente ses clients vers la réduction de leurs déchets par une optimisation des produits formulés, des achats et des procédés de production mis en œuvre.

Puis, dans un deuxième temps, il s’agit de caractériser leurs déchets et de les orienter vers des filières de valorisation existantes.

Enfin, il s’agit de rechercher et développer, du stade laboratoire au stade pré-industriel, sur les déchets animaux et végétaux, terrestres ou aquatiques, des valorisations originales alimentaires et non alimentaires.



Quelques exemples concrets :

Des algues dans nos assiettes
Hélène Marfaing, chef de projet agroalimentaire nutrition, au CEVA, parle du rapport des consommateurs et des industriels aux algues alimentaires dans une émission Food Start enregistrée lors des JAS de la Rochelle.
Une histoire de goût
Vegenov est l’un des Centres de Ressources Technologiques (CRT) qui compose le Tremplin Carnot AgriFood Transition. Parmi ses expertises reconnues, il en est une particulièrement appréciée des coopératives qui vendent la marque Prince de Bretagne: l’étude des qualités gustatives. Il y a quelques mois, l’équipe de dégustateurs s’est penchée sur différentes nouvelles variétés de tomates.