Concevoir et transformer des matrices alimentaires

Concevoir et transformer des matrices alimentaires


L’industrie agro-alimentaire, l’industrie de l’emballage alimentaire et la distribution alimentaire doivent garantir l’innocuité et la qualité nutritionnelle de leurs produits.

AgriFood Transition est là pour les accompagner, leur permettre d’être compétitifs sur les marchés visés et réduire leur impact environnemental.

éco-conception et éco-transformation

Les procédés de transformations et les produits doivent être éco-conçus pour atteindre un haut niveau de performance économique et environnementale.
AgriFood Transition apporte sa contribution en permettant à ses clients de :

  • bénéficier des meilleurs savoir-faire en termes d’éco-conception des produits et des emballages,
  • bénéficier des meilleurs procédés de transformation réduisant au maximum les impacts environnementaux et performants économiquement,
  • pouvoir accéder à des marchés tests grâce aux plateformes de productions pilotes tant pour les produits animaux que végétaux, terrestres ou aquatiques, avec des technologies conventionnelles ou des biotechnologies alimentaires,
  • bénéficier du conseil et du support des meilleurs experts dans ces domaines pour déployer ces technologies dans ses propres unités de production.


Quelques exemples concrets :

Une histoire de goût
Vegenov est l’un des Centres de Ressources Technologiques (CRT) qui compose le Tremplin Carnot AgriFood Transition. Parmi ses expertises reconnues, il en est une particulièrement appréciée des coopératives qui vendent la marque Prince de Bretagne: l’étude des qualités gustatives. Il y a quelques mois, l’équipe de dégustateurs s’est penchée sur différentes nouvelles variétés de tomates.
Quand la pêche artisanale innove
A Lorient, un patron de chalutier a pris le pari de s'occuper lui-même de la transformation du produit de sa pêche pour mieux la vendre. Pour y parvenir, Eric GUYGNIEC et ses associés de l'APAK (Armement de la Pêche Artisanale de Keroman) ont créé en 2014 la conserverie de Keroman et se sont offerts les conseils d'IDMer, l'Institut Technique de Développement des Produits de la Mer.